201408.28
2
0

« Devenir enquêteur » voilà le rêve de beaucoup de jeunes étudiants. En effet, la profession d’enquêteur suscite bon nombre de vocations et ce phénomène s’est accru avec la multiplication des séries télévisées depuis le milieu des années 2000 (Les Experts, FBI portés disparus, Veronica Mars, True Detective, Détectives…). Aussi, il faut bien comprendre qu’il existe diverses professions derrière le terme « enquêteur ».

Nous allons nous attacher à bien cerner les deux principaux métiers qu’englobe le terme « enquêteur » même s’il ne faut pas omettre les autres.

Devenir enquêteur privé (ou enquêteur de droit privé)

Parallèlement au métier d’enquêteur de police concernés par le bien et la sécurité publique, nous trouvons le métier d’enquêteur privé ou enquêteur de droit privé concerné lui par le droit et les intérêts privés.

La profession d’enquêteur privé est définie dans le Livre VI Titre II article L621-1 du Code de la sécurité intérieure :

« profession libérale qui consiste, pour une personne, à recueillir, même sans faire état de sa qualité ni révéler l’objet de sa mission, des informations ou renseignements destinés à des tiers, en vue de la défense de leurs intérêts »

L’exercice du métier d’enquêteur privé se fera le plus souvent au sein d’un cabinet de taille limitée si l’enquêteur n’est pas tout simplement installé à son compte. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre article devenir détective privé.

En ce qui concerne la formation, un enquêteur indépendant devra être titulaire d’une qualification professionnelle spécifique équivalente à une licence, et un enquêteur salarié devra justifier de son aptitude professionnelle. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire notre article sur la formation des détectives privés qui vous précisera tous ces éléments dans le détail.

Devenir enquêteur de police

Les missions de la police regroupent trois branches différentes (loi d’orientation et de programmation relative à la sécurité de janvier 1995 confirmée par la loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure d’août 2002) :

La sécurité et la paix publiques :

    vérifier la bonne exécution des lois, veiller à la protection des personnes et des biens

  • La police judiciaire : sous le commandement de l’autorité judiciaire apporter la preuve d’infractions pénales, retrouver leurs auteurs et les remettre à l’autorité judiciaire
  • Le renseignement et l’information : collecter l’information pour permettre aux services de l’état de répondre aux mieux à toute atteinte à la souveraineté nationale

Tous les fonctionnaires de police ne sont pas spécialisés dans l’enquête et leur affectation aura une grande influence.

Si la police judiciaire est souvent présentée comme le saint Graal de l’investigation policière, il ne faut pas négliger les autres directions. Cela dépendra beaucoup de la personnalité du futur enquêteur. Celle-ci devra s’inscrire dans l’esprit et la réalité de terrain de l’exercice d’enquête.

Etudiez donc toutes les branches de la police et leur recrutement. Enfin, nous ne saurions que trop vous recommander de viser le niveau de lieutenant pour entrer dans la police.

Réagissez et laissez un commentaire sur l'article

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués *