201610.17
0
0

L’arrêt de principe de la Chambre sociale de la Cour de Cassation en date du 6 décembre 2007 (Cass. Soc., 6 décembre 2007, pourvoi n° 06-43392) marque un tournant pour la profession de détective privé car il reconnaît un droit à la filature sur un salarié.

Constat d’huissier après une filature de détective

Avant cet arrêt de la Cour de cassation, il est arrivé à de nombreuses reprises qu’un employeur confronté à un salarié indélicat fasse appel à un détective privé. Par la suite, et sur la base du rapport d’enquête du détective, un constat d’huissier était diligenté à la demande de l’employeur.

legalite filature salarie detective priveCe constat d’huissier était ensuite apporté comme moyen de preuve à l’encontre du salarié.

Cependant, jusqu’au 6 décembre 2007, la Cour de cassation rejetait systématiquement ce mode de preuve (Cass. Soc., 22 mai 1995, n° 93-44078 ; Cass. Soc., 26 novembre 2002, n° 00-42401) à cause de l’enquête préalable effectuée par le détective et de sa mise en relation avec l’huissier de justice.

La Cour se fondait sur une atteinte à la vie privée du salarié : l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde de droits de l’homme et des libertés fondamentales, l’article 9 du code civil, les articles L120-2 et L1222-4 du code du travail et l’article 9 du code de procédure civile.

Reconnaissance d’un droit à la filature d’un salarié

A travers l’arrêt du 6 décembre 2007 la Cour de cassation a modifié sa position et a accepté comme procédé de preuve, un constat d’huissier qui succédait à la filature du salarié :

« la cour d’appel a pu retenir comme mode de preuve licite un constat dressé par un huissier qui s’est borné à effectuer dans des conditions régulières à la demande de l’employeur des constatations purement matérielles dans un lieu ouvert au public et à procéder à une audition à seule fin d’éclairer ses constatations matérielles »

La Chambre sociale a donc retenu la licéité du constat d’huissier, indépendamment de l’enquête préalable du détective et de sa mise en relation avec l’huissier.

Réagissez et laissez un commentaire sur l'article

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués *