201503.08
0
0

Disparition de l’avion de la Malaysia Airlines

Le plus grand mystère entoure toujours la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

Le 8 mars 2014, alors qu’il survolait l’océan Indien, l’avion s’est soudainement éclipsé des radars.

239 personnes sont portées disparues depuis cette date sans qu’aucune trace de l’avion n’ait été retrouvée.
Différentes hypothèses circulent et bon nombre de témoignages dénoncent les incohérences des autorités officielles.

Tim Clark, pdg de la compagnie aérienne Emirates Airlines, fait partie de ceux là et juge les résultats des investigations officielles tout simplement « invraisemblables ».

Aussi, plusieurs familles de victimes ont pris l’initiative de diligenter une enquête privée pour tenter d’obtenir des réponses et se rapprocher de la vérité.

Témoignage de Ghyslain Wattrelos

Nous vous invitons à découvrir ce court témoignage de Ghyslain Wattrelos sur RTL le 7 mars 2015.
Père de famille, il a perdu sa femme et deux de ses enfants dans ce tragique évènement.

Travail des enquêteurs privés

Si l’on se réfère à ce témoignage, les familles ne reçoivent aucune information de la part des autorités officielles et doivent donc s’en tenir aux nouvelles relayées par les médias.

Après les avoir compilées puis recoupées les familles sont arrivées à plusieurs hypothèses.

Pour approfondir chacune d’entre elles, elles ont diligenté une enquête privée où les enquêteurs privés semblent mener des investigations classiques :

  • interview des différentes parties
  • confrontation de leurs témoignages avec les propos qui sont rapportés par les autorités officielles et les médias
  • audition de nouvelles personnes laissées de côté jusqu’à présent
  • consultation d’experts indépendants (en aéronautique, radar…)

Nous ne pouvons qu’espérer que les investigations de nos confrères portent leurs fruits pour qu’enfin nous nous rapprochions de la vérité.

Pour en savoir plus sur ce dossier, voici le site web du comité de soutien aux familles de victimes du vol MH370.

Réagissez et laissez un commentaire sur l'article

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués *